700x646
206x206
La morille
La saison des champignons correspond généralement à l’automne. Cependant, certaines espèces dont la succulente morille pointe son nez au printemps, d’avril à mai.
Si les ramasseurs gardent secrets leurs coins, on peut en trouver sur les étals.
200x170

Produit :
 

Les morilles appartiennent au groupe des Ascomycètes, groupe contenant notamment les truffes et plus exactement au genre Morchella qui comprend une vingtaine d’espèces dont les plus communes dans nos régions sont :

La morille élevée (Morchella elata)
La morille commune (Morchella esculenta)
La morille blonde ou morille ronde (Morchella rotunda)
La morille conique (Morchella conica)
La morille délicieuse (Morchella deliciosa)

La morille est sans aucun doute le champignon le plus prisé des amateurs. Les coins à morilles sont gardés secrets ! Cette cueillette est très aléatoire et requiert une bonne connaissance en la matière – c’est ce qui la rend passionnante ! Veillez à ne pas confondre les morilles avec les gyromitres qui, bien que consommées, peuvent parfois s’avérer mortelles.

200x170
Les places à morilles sont très typiques et ces dernières ne se rencontrent qu’au printemps.

Facilement reconnaissable à son chapeau frisé, elle se consomme uniquement cuite car crue elle peut se révéler toxique.

C’est un produit rare, parfois cher si on se contente de les acheter car la culture des morilles reste encore timide sur notre territoire. Il reste encore l’option “surgelée” pour en consommer toute l’année !

Dégustation :
 

Les morilles se dégustent juste après la cueillette.

À la rigueur, conservez-les deux jours dans un endroit sec et frais, mais évitez le réfrigérateur.

Vous voulez la garder plus longtemps : plongez-la dans un bocal d’huile d’olive ou faites-la sécher au four à basse température.

200x170
Pour les nettoyer et si vous souhaitez préserver au mieux l’arôme délicat de la morille, nettoyez minutieusement chaque alvéole avec un pinceau. Votre persévérance sera largement récompensée par des arômes incomparables.

Son association avec la crème fraîche est une valeur sûre : créez une sauce onctueuse, puissamment parfumée pour accompagner du veau ou du poulet. En petits morceaux, juste avec des œufs brouillés ou en omelette. Variante à l’italienne : transformez un risotto en véritable plat de luxe !

Lancez-vous dans le grand classique de notre gastronomie nationale avec cette recette de Poularde au vin jaune et morilles ! ICI

http://www.mycologique.com
http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com